Archive | Science-Fiction Flux RSS de cette section

Le meilleur des mondes de Aldous Huxley

« Un Etat totalitaire vraiment « efficient » serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques et leur armée de directeurs auraient la haute main sur une population d’esclaves qu’il serait inutile de contraindre, parce qu’ils auraient l’amour de leur servitude. »

J’ai lu ce livre il y a déjà quelques temps, j’étais en 5ème à l’époque donc je devais avoir vers les 12 ans. J’avais ouvert ce livre par hasard poussé par mon professeur de français qui était fan de science-fiction comme lecture extra-scolaire. Je ne savais pas à quoi m’attendre en l’ouvrant et je dois dire que cela a renforcé ma surprise et le choc.

Quand on me demande quel livre m’a le plus marquée, c’est toujours celui-là que jeLe meilleur des mondes de Aldous Huxley dans Challenge Romans Cultes cite. Pourquoi? déjà parce qu’en soit c’est un livre qui ferait réfléchir n’importe qui mais aussi car j’étais jeune, et c’était la première fois que j’étais confrontée à un livre évoquant la sexualité si crument. A l’époque, j’avais encore un comportement enfantin qui consistait à ricaner et glousser à la moindre référence sexuelle même scientifique ou biologique. Ah… l’âge « con »…Alors, vous imaginez, le choc aux premiers chapitres…

  • Quatrième de couverture

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’ oeuvre de la littérature d’ anticipation, a fait d’ Aldous Huxley l’ un des témoins les plus lucides de notre temps.

 » Aujourd’ hui, devait écrire l’ auteur  près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’ abatte sur nous dans le délai d’ un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’ avons le choix qu’ entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation ( ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme ) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. » En lire plus …

0 Commentaires

1984 de George Orwell

 » Le commandement des anciens despotismes était « Tu ne dois pas ». Le commandement des totalitaires était « Tu dois ». Notre commandement est « Tu es ». »

1984, ou « comment se prendre une baffe littéraire monumentale »! Cependant, je dois admettre qu’ayant lu Le meilleur des mondes de Huxley, j’ai été un peu moins surprise et « choquée » que ce que cela aurait pu être si j’avais découvert ce livre en premier.

Les références à 1984 sont multiples dans notre société actuelle, il me semblait alors grand temps de le lire. Mais ce genre de lecture, cela ne se fait ni à la va-vite ni n’importe quand. En effet, il faut être prêt à « se prendre la tête » et à accepter qu’il y aura un « avant » et un « après ». Je sui1984 de George Orwell dans Challenge Romans Cultess la première à rire de ce genre de formule, cependant avec cette œuvre, que je classe ici en science-fiction pour des raisons pratiques mais qui auraient plutôt sa place dans une catégorie « roman d’anticipation » ou « dystopie », il ne s’agit pas d’être un lecteur passif, mais bel et bien d’être actif: de mener une réflexion sur le livre et sur le monde qui nous entoure alors.

  • Quatrième de couverture

De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

Trois slogans régissent cet univers :

 » La guerre c’est la paix « ,  » La liberté c’est l’esclavage « ,  » L’ignorance c’est la force « 

En lire plus …

2 commentaires

Fée Lulu |
Trois mots bien comme il faut |
Patriciafomberteau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leslivresdeclara
| Secrets hurts...
| Wewish